Cheminées de styles réalisé par Pascal Astié



Vous aimez les cheminées d'époque, et vous allez les chercher chez certains revendeur de pierres taillé.
Méfiez vous, car si vous trouvez de véritables œuvres d'époques, elles auraient surement pu faire partie d'un pillage en norme dans de vielles demeures, ou de vieux châteaux privé, laissé seul par leurs propriétaires pendant quelque temps.
Demandez donc un bon d'authenticité ou de cessation signé.

Hélas on ne compte plus le nombre d'anciennes demeure démunis de leurs pierres de tailles, et cela partout dans le monde. Si vous êtes une personne respectueuse, ce don je ne doute pas, je vous conseille de choisir des œuvres copié ou créer en atelier. Elles ressemblent de près à des originaux et sont faites pour la plus par les compagnons ou des élèves des compagnons de tailleurs sculpteurs de pierres.

Celles qui ont été faite dans des ateliers sont souvent travaillé sur des pierres commandé à la coupe dans des carrières et possède factures et bons de livraison, et sont de provenance contrôlé.

Cela dit, il est tout à fait possible de vieillir des pièces neuve créer en atelier. Pour cela, il suffit de mettre quelques coups de masse sur le travail fraichement réalisé, puis de les tremper dans un bain d'acide chlorhydrique pendant 3 à 6 jours, jusqu'à obtenir un patinage rustique, même les sculptures apparaissent à moitié effacé ou moins précisent dans le relief. La pierre elle même parait piqué et usée par le temps.

Personnellement en temps que tailleur sculpteur de pierres, j'ai déjà utilisé cette pratique. Pour la rénovation de certains monuments historique ou de vieux manoirs, où il parait très délicat d'insérer des pierres fraichement sortie des ateliers.
Dans le respect du caractère des lieux, le patinage des pierres de taille en mode accélérer convient parfaitement au charme, et respecte l'authenticité des monuments anciens.
Bien sur, une personne avertit verra plus ou moins la différence, bien qu'infime, il est très difficile de s'en apercevoir, sauf en cas d'usure très avancé des lieux et ou il est pratiquement impossible de refaire se que le temps à mis si longtemps à créer.  Mais sur des bâtiments entretenus, il est possible en très peu de temps de redonner une patine d'époque, Les défauts de jeunesse des pierres fraichement sorties des ateliers s'estomperont par le biais de la technique de trempage et il deviendra alors pratiquement impossible de remarquer quoi que se soit, si le travail de vieillissement est bien fait ou si la totalité des surfaces après pose ont été sablé.


description de la matière
Type de Roche : Calcaire.
nom commercial : Estaillades.
Couleur dominante : Blanc.
Aspect dominant : Compact à grains fins
Masse Vol. 1910 à 1990 kg/m3
Porosité : 26,3 à 29,3 %
Résistance à la flexion : 3,3 à 5,3 MPa.
Abrasion : 29 mm.
Capillarité C1 : 200,9 g/m2.
Capillarité C2 : 203,6 g/m2.
Compression : 13,8 MPA.
Résistance au gel : 24 cycles.
Glissance : 85.
Résistance aux attaches : 1 570 N

Voici donc comment l'on commence la taille d'une cheminée.
Ici, il s'agit de pierres d'Estaillades en provenance des carrières de Provence.

Sa particularité, c'est une pierre à la fois très facile à sculpter et très robuste. Il est même possible de la gratter avec une pointe métallique pour la railler légèrement ou créer des formes avec des outils manuel par frottements. 
Avec l'air, elle se durci et prend une teinte blanc cassé ou légèrement grise.

Voici donc la base servant à la confection d'un linteau, pour une cheminée Louis XV. Dans de l'estaillade.
Comme vous l'aurez remarqué, nous avons eux la chance de trouvé un scieur très sympathique qui se chargea du dégrossir succinctement le découpage de mise en forme.
Hélas étant seul dans mon atelier il ne m'était pas franchement possible de prendre en photo l'évolution d'une telle réalisation. Car dans toute cette poussière, l'appareille photo risquait de s'abimer assé vite. De plus l'or de la réalisation du linteau, une grande concentration est nécessaire, et l'on oublie vite de s'arrêter spécialement pour çà! 
Donc après quelques jours voici ci dessous le résultat!

Volute symétrique
Coquille et volutes et feuilles d'acanthes
Linteau complet Louis XV
Pied gauche soutenant le linteau
     

Voici une cheminée que je qualifierais en temps qu'art nouveau. En pierre du Périgord "Ocre"

Cette cheminé entièrement sculptée à la main sur une pierre ocre Périgordienne, fut en réalité récupérer dans une ferme complètement détruite et brulé par la guerre de 1939. (nous pouvons même voir sur l'un des tiroirs l'impacte d'une balle)
Elle ne possédait aucun motifs et était complètement neutre.
Après de longues recherche à la mairie du village pour trouver le propriétaire des lieux, qui celui-ci, se trouvait être le descendant direct du défunt  habitant , se proposa de nous la revendre pour quelques Francs sonnants et trébuchants.

Ramené dans mes ateliers, je trouvais intéressant de lui donné un style particulier. Mélangeant des volutes latéral Louis XIV je décidais de faire ces pieds avec des feuilles de laurier, et deux torons de corde.

Inspiré par son histoire je fit au centre du linteau une touffe d'herbages simulant des flamme! Originale me direz-vous, j'en conçois! Donc voila j'avais envie de laissez aller mon esprit guider mes mains, et ne pas satisfaire vraiment aux règles des époques.

Casse la tienne! Après tout elle avait ainsi sa particularité, qui fut le bonheur d'un nouvel acquéreur appréciant l'art nouveau.

linteau







sculptures.artefacts@gmail.com 
Me contacter: 

page suivante




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire